Accueil

Bienvenue  au SNEP-FSU Paris



Projet de loi Fonction publique:

la FSU quitte le Conseil Commun de la Fonction Publique  pour réaffirmer ses désaccords !

La FSU a décidé, avec 6 autres fédérations de fonctionnaires, de quitter la séance du Conseil commun de la Fonction publique.

Le Ministre  a remis aux organisations syndicales, le projet de loi portant sur la transformation de la Fonction publique qui reprend la quasi totalité des orientations qui font désaccord depuis plus d’un an: recours accru au contrat, individualisation de la rémunération, fusion des instances, remise en cause des CAP, remise en cause des accords locaux dans la Fonction publique territoriale…autant de mesures qui constituent une régression sans précédent dont les conséquences seront néfastes tant pour les usager-es que pour les agent-es.

 La FSU considère que ce projet de loi doit être suspendu d’autant que le gouvernement a initié un débat dans le pays qui porte aussi sur la question des services publics et dont les conclusions restent à venir.

 Les Lilas, 13 février 2019

 

STAGE MUTATION INTRA

POUR LES STAGIAIRES

LUNDI 18 MARS DE 9H30 A 16H30, AU SNEP-FSU,

Demande de congé pour formation syndicale(au moins 1 mois avant)

(Inscription au SNEP ICI)

76 RUE DES RONDEAUX, 75020 PARIS (Métro Gambetta)

STAGE MUTATION INTRA

 POUR LES TITULAIRES

MARDI 26 MARS DE 9H30 A 16H30, AU SNEP-FSU,

Demande de congé pour formation syndicale ICI

76 RUE DES RONDEAUX, 75020 PARIS (Métro Gambetta)

NON syndiqués, uniquement le matin

 

RAPPEL

L’espace numérique sécurisé de l’agent public (ENSAP) vous permet d’accéder à votre espace retraite (depuis février 2016) et à votre espace rémunération (depuis novembre 2018). CLIQUEZ sur l’image ci-dessus pour accéder à votre espace et vous authentifier (munissez vous de votre numéro de sécurité sociale et de votre RIB).

 

LE SNEP-FSU QUITTE LE CONSEIL SUPÉRIEUR DE L’ÉDUCATION

 

120€/mois pour les policiers et les gendarmes.

Pas de dégel du point d’indice, ni d’augmentation pour les autres fonctionnaires.

LIRE LE COMMUNIQUE DE LA FSU

 

LE SNEP-ATOUT EST PARU

Cet ouvrage incontournable est automatiquement adressé à tous-tes les adhérents-tes et est également consultable en ligne.

 

EXPOSITIONS CORPS ET SPORT

16 octobre 2018 – 5 janvier 2020

Inscrivez-vous en cliquant sur l’image et préparez une sortie passionnante pour vos élèves


PAS D’EPS

SANS INSTALLATIONS SPORTIVES


DATES PASSÉES


12 FÉVRIER 2019 à 18h30

Nuit des établissements :

 Réunion publique ouverte à toutes et tous sur les réformes, suppressions de postes, DHG.

LIEU: salle Eugène Varlin à la bourse du travail, métro République

 
CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR VOUS INSCRIRE

 JUSTICE DES MINEUR·E·S

Rassemblement 2 février 14h Place Vendôme

LIRE LE COMMUNIQUE

 

MOBILISATION DU 5 FÉVRIER 2019

Manifestation à Paris à 14h au départ de l’Hôtel de ville

LIRE LE COMMUNIQUE

   cliquez sur l’image pour lire le communiqué

 

GROUPE DE TRAVAIL MUTATIONS INTER DU 18 JANVIER 2019

CLIQUEZ ICI POUR LIRE LE COMPTE RENDU

 

CAPA DU 14 JANVIER 2019

Déclaration et compte rendu ci-dessous

Déclaration CAPA installation 2019

Compte Rendu CAPA installation14 janvier2019

 

SOIRÉE PRÉPA CONCOURS

Mercredi 16 janvier 2019

la leçon d’EPS avec Jacky Marsenach

RDV à 18h30 au SNEP-FSU, 76 rue des rondeaux, 75020 Paris

 

DERNIÈRE MINUTE

LE SNEP-FSU PARIS CONSERVE LES 9 SIÈGES A LA CAPA DES PEPS.

MERCI POUR VOTRE CONFIANCE RENOUVELÉE

VOIR LES ÉLUS-ES

 

Cliquez sur l’image pour vous inscrire

 

Appel des Unions régionales CGT, FO, Solidaires, UNEF et FSU

pour le 14 décembre :

manifestation à 13h à République

STAGE TZR

Le SNEP-FSU Paris et Créteil organisent en commun une journée de formation spécifique pour les Titulaires de la zone de remplacement ouvert à tous (syndiqués ou non).

Ce stage aura lieu le jeudi 6 décembre au SNEP-FSU, 76 rue des rondeaux 75020 paris de 9h30 à 16h30 et sera animé par Didier BLANCHARD (responsable national TZR)

Comme tous les enseignants d’EPS vous avez le droit à 12 jours de formation syndicale par an, donc pas de souci.

Pour s’inscrire, c’est ICI et déposer votre demande d’autorisation d’absence ICI à votre chef d’établissement au moins 1 mois avant la date du stage.

Ordre du jour:

– Statut du TZR

– Droits et devoirs

– Revendications du SNEP-FSU

– Questions diverses


Suivez les liens ci-dessous pour 

SAVOIR COMMENT VOTER

DECOUVRIR LA LISTE DES CANDIDATS-TES

VOIR LES CANDIDATS-TES

CLIQUEZ SUR L’IMAGE


COLLOQUE EPS

Le bureau du SNEP-FSU Paris a décidé de rembourser 20€ (sur 35) aux adhérents parisiens qui participeront au colloque. Inscrivez-vous sans attendre, il reste peu de place.


GREVE LE 12 NOVEMBRE

Manifestation 14h départ Luxembourg

RDV SOUS LA SPHÈRE SNEP

Suppressions de poste dans l’Éducation nationale : en grève le 12 novembre !

Alors que le débat budgétaire s’ouvre au parlement, les organisations syndicales FSU, SGEN-CFDT, SNALC, UNSA Éducation appellent les personnels à être en grève le 12 novembre contre le projet de budget 2019 pour l’enseignement scolaire.

Le gouvernement a prévu la diminution de 4 500 d’emplois de fonctionnaires d’état : 40% de cette baisse est supportée par la seule Éducation nationale.
Ces suppressions de poste sont décidées « en même temps » que le ministre présente son projet de loi pour l’école de la confiance. La fin de la priorité budgétaire conjuguée aux changements de pieds incessants de politique éducative, au mode de pilotage vertical et aux mises en cause des résultats de l’école sont vécus comme une absence de reconnaissance et une remise en cause de la professionnalité des personnels. Les actes et les mots ont du sens. Le ministre ne peut se prévaloir d’un objectif d’augmentation générale du niveau des élèves et de justice sociale, sans s’en donner les moyens.

Le projet de loi de finances 2019 marque ainsi la fin de la priorité accordée à l’Éducation nationale en renouant avec la logique de suppressions de postes, une logique appelée à s’amplifier dans les années suivantes pour atteindre les 50 000 suppressions annoncées de fonctionnaires de l’État.

Avec le redéploiement dans le primaire qui ne suffit pas au dédoublement CP et CE1 en éducation prioritaire dans le contexte d’un sous-investissement chronique, les 2650 suppressions de postes d’enseignants dans le second degré qui vont toucher les collèges et les voies générales, technologiques et professionnelles des lycées, et les 400 suppressions de postes de personnels administratifs après les 200 de l’an passé, les conditions d’apprentissage pour les élèves et de travail des personnels, se dégraderont dès la rentrée prochaine pendant que l’administration du système, pour les élèves et leurs familles, comme pour la gestion des personnels sera mise en grande difficulté.

Ce budget ne porte pas une politique éducative ambitieuse. Les organisations syndicales FSU, SGEN-CFDT, SNALC, UNSA Éducation appellent les personnels à exprimer leurs inquiétudes pour l’avenir de l’École comme leur exaspération.
Elles appellent l’ensemble des personnels à se mettre en grève et à participer aux manifestations et rassemblements prévus le 12 novembre pour demander au gouvernement un autre budget pour l’enseignement scolaire public et une politique éducative à l’écoute des personnels .

 
 
 

 
Pourquoi l’EPS est-elle la seule discipline
sans enseignement de spécialité au lycée?

JM. Blanquer vient de prouver, avec le latin et le grec, qu’il pouvait encore corriger des décisions néfastes dans sa réforme du bac et du lycée.
Nous lui demandons un autre petit effort, celui d’introduire un enseignement de spécialité autour de l’EPS. Cette dernière étant la seule discipline à ne pouvoir prétendre à ce statut, ce qui en dit long sur la déconsidération accordée par l’administration à cette matière. Cette position renvoie malheureusement à une vision dualiste et conservatrice de l’être humain.
Les enseignants d’EPS, mais au premier plan les élèves, les parents concernés, souhaitent que l’ancien enseignement d’exploration et de complément, implanté dans plus d’une centaine d’établissements, puisse se transformer en enseignement de spécialité afin de poursuivre le travail engagé. Elle pourrait s’appeler : cultures physiques, sportives et artistiques. Il existe bien une spécialité « arts », pourquoi donc l’EPS serait-elle seule sans enseignement de spécialité au lycée ? Le SNEP-FSU envisage d’ors et déjà une journée d’action pour rassembler toutes celles et ceux qui demandent sa création.
Monsieur Blanquer, vous dites porter un projet sportif pour Paris 2024, ayez l’ambition de ne pas être celui qui dévalorise l’EPS au lycée.
 
Communiqué de Presse du 03 octobre 2018

STAGE NON TITULAIRES IDF

Le SNEP-FSU organise une journée d’information à destination des collègues EPS non titulaires de Région Parisienne le jeudi 8 novembre 2018 au SNEP national.

ATTENTION! Il faut impérativement déposer votre autorisation d’absence au plus tard un mois avant (8 octobre). Cette autorisation est de droit. Elle ne peut être refusée par votre chef d’établissement.

Ordre du jour:
– Situation des professeurs contractuels: conditions de gestion, d’emploi et de rémunération, droits et obligations
– Revendications du SNEP-FSU
– Questions diverses

INSCRIPTION ICI


OFFRE D’EMPLOI

L’université Paris Descartes recrute des enseignants d’EPS. Prise de fonction au 1 septembre 2019. Clôture des candidatures au 11 octobre 2018.

Fiche de poste complète  ICI (en bas de page).

Postes Descarte2019


#Parlons Eps!
Soirée Basket-ball,
Une présentation en avant première du dernier numéro de la revue contrepied.  
Soirée basket avec la participation de Gilles Renaud (UFR-STAPS Rennes) et Bernard GrosGeorge.
 
CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR VOUS INSCRIRE
 

Communiqué de presse – Les Lilas le 17 septembre 2018

  Suppressions de postes :  

Nouvelle dégradation pour les élèves comme pour les personnels !

Le gouvernement prépare son budget dans le cadre de son orientation de baisse des dépenses publiques. Cela se traduit par des baisses de budgets et des suppressions de postes dans toute la Fonction publique. A  l’Éducation Nationale, ce sont 1 400 postes d’enseignant-es et 400 postes d’administratifs qui seraient  supprimés.

C’est là la définition du « en même temps » cher au Président de la République qui conduit à dire une chose et son contraire ! Ces suppressions de postes sont incompatibles avec les annonces faites devant le Congrès du mois de juillet prétendant faire de « L’Education, le combat du siècle ». Or, une nouvelle saignée dans les moyens accordés à l’Éducation nationale ne peut pas se conjuguer avec l’ambition d’un enseignement de qualité et d’une plus grande égalité de réussite ni d’une bonne administration du système éducatif. Celui-ci, de la maternelle au lycée, a au contraire besoin d’une politique déterminée d’investissement pour répondre aux enjeux majeurs de l’Éducation et de la Formation.

La FSU dénonce ces suppressions d’emplois dans un contexte d’augmentation démographique. La « priorité au primaire » ne peut se faire par un redéploiement de moyens. Le second degré, de même que les services administratifs, verront leurs moyens amputés, alors que 26 000 élèves supplémentaires arrivent au collège à cette rentrée et que 59% des classes de lycée ont plus de 30 élèves. C’est une nouvelle dégradation des conditions d’études des élèves et de travail des personnels que le Ministre programme.

En annonçant la suppression de 400 postes de personnels administratifs, l’équivalent de l’effectif d’un rectorat, le Ministre éclaire le sens de la fusion des académies qu’il souhaite, de même la  finalité budgétaire de la réforme de la voie professionnelle est crûment révélée avec les suppressions de postes d’enseignant-es.

Pour compenser le manque de recrutements, le Ministre veut imposer deux heures supplémentaires aux enseignants du second degré. Concrètement c’est une classe en plus dans bien des cas, ce qui constituera un alourdissement de la charge de travail inacceptable pour la FSU. C’est une nouvelle fois le révélateur du manque de considération dans lequel sont tenus les professeurs puisqu’on considère que leur temps de travail peut être alourdi impunément et sans même leur accord.

La FSU alerte d’ores et déjà les personnels de l’Éducation de cette situation.

Elle exige du gouvernement  qu’il reconsidère cet arbitrage et mette en cohérence des objectifs comme celui de la réussite des élèves, d’une nécessaire élévation du niveau de qualification de tous les jeunes, de la revalorisation de la formation avec les moyens humains et budgétaires indispensables.


L’université Paris Descartes recrute au 1 octobre 2018.

La réception des candidatures se fera jusqu’au 20 août 2018.

Fiche poste1 Descartes

Fiche poste2 Descartes

Fiche poste3 Descartes


JEUDI 13 SEPTEMBRE 2018

RÉUNION DE RENTRÉE ET ACCUEIL DES NOUVEAUX COLLÈGUES

A 18H AU SNEP-FSU

76 rue des Rondeaux Paris 20°, métro Gambetta, sortie Martin Nadaud


PÉTITION POUR LE RESPECT DE LA DÉMOCRATIE A L’UNSS

​Les animateurs d’AS, associés aux élu-e-s des AS qui siégeaient à l’AG nationale de l’UNSS le 1er juin 2018 tiennent à dénoncer l’attitude du ministère de l’Education Nationale et de la direction nationale de l’UNSS.

Présent-e-s à dans toutes les instances UNSS où ils-elles sont à chaque fois force de propositions, les représentants des AS (seuls membres élus de l’UNSS), n’ont de cesse de porter des revendications en lien avec les nombreuses remontées de terrain qui leur sont faites. Malheureusement, leurs demandes sont de moins en moins écoutées.

Nous dénonçons vivement la décision du représentant du ministère de l’Education Nationale prise lors de cette AG de refuser le vote à bulletin secret sollicité par le SNEP-FSU, demande à laquelle se sont associé-e-s les élu-e-s des AS pour le vote du budget 2018 (procédure pourtant reconnue dans les diverses instances démocratiques et prévue dans les statuts de l’UNSS).

Le représentant du ministère craignait-il que les membres de l’AG puissent voter contre un budget prévisionnel qui propose une augmentation de 10% du contrat licence, eu égard aux conséquences que cela va entrainer sur les AS et les licencié-e-s ?

​Face à ce déni de démocratie, les élu-e-s des AS ont refusé de prendre part au vote qu’ils considèrent biaisé par une pression institutionnelle qui interroge. Ainsi, le budget 2018 a été adopté par 33 voix pour, 5 voix contre, 1 abstention et donc 15 refus de vote (élus des AS).

​À quand le retour du respect démocratique à l’UNSS ?

CLIQUEZ CI-DESSOUS POUR SIGNER LA PÉTITION EN LIGNE

https://www.petitions24.net/pour_le_respect_de_la_democratie_a_lunss

Je m’oppose à l’augmentation de 10% du prix du contrat licence. J’apporte mon soutien aux élu-e-s des AS et demande qu’au sein des instances de l’UNSS, la démocratie soit respectée.


Mercredi 12 septembre 2018 – 18h au 76 rue des Rondeaux, Paris 20 (métro 3 station Gambetta)
Entrée libre – places limitées

CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR VOUS INSCRIRE


Les actions de la SRIAS IDF se poursuivent en été:

SEMINAIRES DE PREPARATION A LA RETRAITE

VACANCES ET LOISIRS 2018

CRECHES INTERMINISTERIELLES

CHEQUES SPORT

CHEQUES NUITEES

Consultez le site Internet de la srias http://srias.ile-de-france.gouv.fr

 


SUBVENTIONS

Chers collègues

la liste des AS subventionnées par le CNDS vient d’être publiée: peu de candidats et encore moins de subventionnés

ci-joint le document ( allez à UNSS page 3) SUBVENTION_PAR_FEDERATION_ET_PAR_ASSOCIATION_CNDS_2018

Les subventions Mairie de Paris sont également publiées sur Simpa avec opacité  comme chaque année c’est-à-dire sans visuel général de toutes les AS

Merci de prendre ce petit moment pour indiquer aux élus des AS votre attribution mairie de Paris

Cordialement à tous

Françoise Barbaud